Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CJAgiman Psychanalyste - "Psycho-Pratiques - Art-thérapies - Psychothérapies et TCC pour Enfant, Adolescent, Adulte". RDV : 06 51 04 11 64 & je suis sur Doctolib.fr. Consultez mon Agenda en ligne.

Cabinet privé de prise en charges des troubles psycho nerveux en un accompagnement bienveillant, complet et rassurant. L'interdisciplinarité du travail effectué vous permettra d'avancer sereinement et sur le chemin de votre propre Liberté !

ARTICLE A LIRE : «Les psy ne sont pas là pour chouchouter les patients» par Pascale Senk - Le Figaro Santé mars 2018.

com

"Mon approche sur la question..." 

Peinture d'Alberto Pezzan pour Candice.

"Il est vrai que c'est une démarche que de venir consulter. Et pas des moindres puisque le patient s'attend à n'être que compris, aidé et en quelque sorte "bercé de douceur et de bienveillance" de la part du spécialiste Psychanalyste, Psychiatre, Psychothérapeute... Mais finalement, si bienveillance il y a, honnêteté et conviction sont l'apanage du bon Psy. Car en effet, il faut aider les gens, les patients, et c'est en les accompagnant dans ce qui fait les tréfonds de la nécessité de l'observation de leurs propres difficultés, et la mise en face à face parfois brutale pour le patient de ses problématiques, qui font les déclencheurs. Car toucher l'authenticité de soi, c'est chercher à livrer la réalité gênante, et le Psy se doit d'être un spécialiste honnête, compatissant mais avant cela, éthique et droit. Donc, ne pas laisser le patient dans son état, et ne pas le laisser dans ses problématiques c'est pour le spécialiste devoir "bousculer" un peu, beaucoup les habitudes, certitudes, convictions et blocages de ses patients. Et c'est de cette manière que la bienveillance et le professionnalisme existe chez le professionnel du soin mental".

Lisez donc cet article de Pascale Senk - Psychologue. Et pour tout renseignement de ma part, contactez moi au 06 51 04 11 64.

CJ Agiman - Psychanalyste et Thérapeute en ArtS chez Psychan'ArtS.

Article :

«Les psy ne sont pas là pour chouchouter les patients»